En ligne détenues !
 

Partagez|

AARYA ♦ et dans ce petit espace, nous sommes libres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kenneth Parnel

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Métier/Etudes : Secrétaire dans un cabinet d'avocats
Messages : 45
Points : 230
Date de naissance : 01/09/1993
Age : 24


MessageSujet: AARYA ♦ et dans ce petit espace, nous sommes libres... Mer 23 Aoû - 20:13

Aarya Deluna Gibson 

 
nom: Gibson prénom(s): Aarya Deluna date de naissance et âge: Le 1er août, 28 ans lieu de naissance et nationalité: New York City, Américaine origines: Américaines et Britanniques crime: Kidnapping durée de la peine: 5 ans je suis là depuis: 3 ans  assignation: Laverie ancien emploi/études: Secrétaire dans un cabinet d'avocats orientation sexuelle: Bisexuelle à forte tendance lesbienne statut matrimonial: Fiancée à Théodora Raeken groupe: Chapman

01. Sa plus grande peur, c'est de finir seule. Depuis la première fois qu'elle s'est mise en couple avec quelqu'un, elle n'a plus jamais supporté le célibat. Elle tombe facilement amoureuse et s'accroche de toutes ses forces à la personne qu'elle aime de peur de la perdre. 02. Elle est mortellement allergique à la viande, ce qui la rend vulnérable face aux personnes qui travaillent en cuisine. Elle fait donc en sorte d'être en bons termes avec elle pour ne pas se retrouver à étouffer à cause d'un bout de viande ou de jus perdu dans sa nourriture. Ça lui est déjà arrivé une fois depuis qu'elle est arrivée, elle aimerait que ça n'arrive pas de nouveau. 03. On peut dire qu'elle est intense. Et pas qu'un peu. Jalouse au point d'aller jusqu'à la paranoïa voire l'hystérie, elle a la réputation d'être une véritable tarée quand elle s'y met. Cependant, elle n'est pas vue comme une méchante, car elle n'en est pas une et ne veut nuire à personne. 04. Elle fait difficilement confiance aux hommes. Elle n'en a eu qu'un dans sa vie et il lui a brisé le cœur. Et bien que ses expériences avec des femmes n'ont pas toutes été positives, elle a tout de même tendance à préférer la compagnie et les formes féminines. 05. Elle fait toujours de son mieux pour entrer dans les rangs et ne pas se faire remarquer afin de ne pas s'attirer d'ennuis, mais parfois c'est plus fort qu'elle, elle ne peut pas toujours rester docile et stoïque. Cependant, avec son mètre cinquante-sept et ses cinquante kilos toute mouillée, elle est facile à maîtriser. 06. Depuis son premier jour à Litchfield, elle ne pense qu'à la famille qu'elle pourra avoir lorsqu'elle sortira de prison. Elle ne rêve que de mariage et d'enfants depuis toujours et désespère d'avoir 28 ans et de ne pas encore avoir tout ça. 07. D'ailleurs, il y a fort à parier qu'elle fasse une sorte de dépression ou de crise de la trentaine. Vieillir lui déplaît fortement et elle n'aime déjà pas trop parler de son âge. 08. Elle a toujours été particulièrement coquette. Cheveux blonds et bouclés, maquillages, jolies jupes et robes, jolies chaussures, elle a toujours adoré tout ça. Elle fait en sorte d'être toujours présentable grâce à du maquillage, mais la tenue de prison est un véritable désespoir pour elle. 09. Elle s'est teint les cheveux en roux pour plaire (encore plus) à Hayden Talbot, la fille dont elle était folle il y a encore quelques temps, mais comme c'est fini entre elles, il y a fort à parier qu'elle reviendra au blond à la première occasion qui se présentera. 10. Elle s'est fiancée avec Théodora Raeken en prison, mais refuse catégoriquement de se marier avant se sortie. Un mariage en prison, ça n'a rien de romantique, alors c'est hors de question. Elle veut quelque chose de beau et de parfait.

Pseudo sur le net: 2981 12289 0 Prénom:   Age: 23 ans, encore pour un peu plus d'une semaine Comment as-tu trouver le forum ? : Le projet bazzart ! Fréquence de connexion: Tous le jours à priori Comment trouves-tu le forum?: Parfait, ça fait une éternité que j'attends un forum sur ce thème Inventé ou scénario : Inventé

(++) Je suis en absence sur les autres forums où je suis inscrite, j'ai pour espoir d'arriver à me remotiver d'ici une semaine, sinon je demanderai un délai. Je voulais absolument être là pour soutenir le forum pour sa préouverture

 cobain.
Revenir en haut Aller en bas
Kenneth Parnel

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Métier/Etudes : Secrétaire dans un cabinet d'avocats
Messages : 45
Points : 230
Date de naissance : 01/09/1993
Age : 24


MessageSujet: Re: AARYA ♦ et dans ce petit espace, nous sommes libres... Mer 23 Aoû - 20:14

petite histoire de ma vie
 

 
Les jours défilent et se ressemble. Trois jours que je suis enfermée dans cette chambre avec cette petite qui pleure par intermittence. Les flics me cherchent, je l'ai vu à la télé. C'était pas bien de prendre la gamine. Elle est pas à moi. Je le sais, que c'est ce que tout le monde pense. Mais ce que je pense moi, c'est que c'est mieux comme ça. Elle sera mieux avec moi. Je la serre contre moi, je la berce. Je ferme les yeux et je prie pour que tout passe. Pour qu'un jour, ils se rendent compte que j'ai raison, qu'ils oublient que cette enfant n'est pas à moi et qu'ils trouvent aussi que ça aurait été mieux qu'elle le soit. Elle hurle. Je serre mes paupières encore plus fort. J'attends que le monde change. Que les choses s'arrangent. Dehors, j'entends les sirènes. Dans le couloir, j'entends le vacarmes. Et dans la pénombre, j'espère me fondre. Avec la tapisserie à fleurs. Avec le lino imitation parquet. Pour une fois, j'aimerais que l'obscurité nous protège. Et que tout s'arrange. Et dans notre bulle. Et dans ce petit espace, nous pourrons être libres. Libres d'être ensemble…

Le bruit est assourdissant. Je fais comme s'il n'y en avait pas. Je berce, prie la petite de dormir. Parce que demain sera un nouveau jour et que nous serons encore toutes les deux. Elle est tout ce que j'ai. Tout ce que j'aurais jusqu'à la fin. Grâce à elle, je ne serai plus jamais seule. Et je prie pour que plus tard, elle lui ressemble. Qu'elle prenne ses traits en grandissant, que je puisse vivre avec un souvenir de celui que j'ai tant aimé sous les yeux. Celui qui a brisé mon coeur et qui a fait partie mes rêves en fumée. Cette enfant, elle aurait dû être la mienne.

J'entends des coups sur la porte. Des voix qui me prient de me rendre. Des voix qui menacent. Une qui vocifère, derrière. Je ne veux pas les entendre. Alors je fais en sorte de ne pas les comprendre. Et je serre la petite. Elle braille plus fort.

« Ca va aller, ça va aller… »

« MADEMOISELLE, OUVREZ CETTE PORTE OU JE LA DEFONCE. »

Qu'il la défonce. Qu'il me défonce par la même occasion. S'ils me l'arrachent, j'en crèverais. J'en suis certaine. Soudainement, la porte de la chambre cède sous le poids d'un homme. Je me lève brusquement, la petite dans les bras, je refuse jusqu'à être collée contre la fenêtre, jusqu'à être littéralement au pied du mur. Mon coeur s'emballe, je pince mes lèvres.

« Rendez immédiatement cette enfant ! »
« Non ! »

Possessive, je la serre, j'esquisse un mouvement de côté, pour l'éloigner encore plus du type. De quelques centimètres. De quelques centimètres qui me paraissent être tout un monde. Ils peuvent pas me la prendre. Elle est tout ce qui me reste…

« Soyez raisonnable, rendez la, cette petite a des parents, elle n'est pas à vous. »
« ELLE EST A MOI. ILS S'EN OCCUPENT PAS ! ILS S'EN OCCUPENT PAS ! ILS VEULENT PAS D'ELLE ! »

Ils la laissent pleurer. Il est jamais là. Elle s'en fout de sa fille. Je le sais. Je les ai observés pendant des mois, de loin… De moins loin quand ils étaient occupés. Ils m'ont jamais vue, mais j'étais là. J'ai tout vu. Comme ils s'en fichent de leur enfant. Ils peuvent pas l'avoir. Ils doivent pas. Elle sera plus heureuse avec moi. Elle est à moi… Elle doit être à moi. Pourquoi il comprend pas ? Ils n'en veulent pas. Ils la détestent, ça se voit. Pourquoi elle ne pourrait pas être à moi ? Je serai une gentille maman…

« Ce n'est pas à vous de décider si cette petite doit être avec ses parents ou non. Ce que vous faites, c'est un kidnapping, c'est très mal. Vous devez la rendre. »
« Elle va être malheureuse avec eux… Je… Je vous en supplie… Je prendrais bien soin d'elle, je l'aime plus que n'importe qui ne pourra jamais l'aimer… »

Je sanglote et j'ai l'impression que ça laisse tout le monde de marbre. Mon ex me hurle dessus et me traite de psychopathe. Retenu par un policier, il ne peut pas m'atteindre. Ses mots me heurtent en pleine face. Ca fait mal. Tellement mal. Quand il me dit qu'il me hait. Que je suis une tarée. Qu'il faut me faire interner. Le policier me prend la gamine des bras, je hurle à plein poumons. J'essaye de la reprendre, de m'y accrocher. On me retient. On m'assure que je la reverrai jamais.

***
« Et je ne l'ai plus jamais revue... »
« Sérieux Gibson, t'as vraiment un grain. A quel moment t'as réussi à te dire que ça pouvait être une bonne idée de prendre une mioche qu'est pas à toi ? »
« Ils ne la traitaient pas comme elle le méritait. Tu aurais dû la voir, si jolie... Une véritable petite princesse... Il n'aurait jamais dû me quitter, j'aurais dû être la mère de cette petite. »
Elle rit : « Hahaha ! J'suis pas sûre que ça soit une bonne chose d'être la fille d'une allumée comme toi, Gibson. »
Je baisse la tête : « Je voulais juste qu'elle soit bien... »

Pourquoi personne ne me comprend jamais..? Pourquoi on me traite d'allumée ? De tarée ? De cinglée ? Voire d'attardée ? On me traite comme si j'étais coupable. Coupable de quoi ? D'avoir voulu sauver cette petite de parents qui s'en foutaient d'elle ? D'avoir frôlé mon rêve du bout du doigt ? D'avoir un enfant de l'homme que j'aimais, même si c'est pas moi qui l'ai portée... Je sais même pas pourquoi ils l'ont réclamée. Je suis pas sûre qu'ils aient capté qu'elle existait avant que je ne la prenne. Ils ont fait ça par pur caprice. Par égoïsme. Juste pour que je sois malheureuse. Je le sais.
J'ai envie de pleurer. Je me lève, je retourne dans mon box pour m'affaler sur mon lit. Ma camarade de box me lance un sale regard, mais j'ai l'habitude. Je crois que c'est son regard normal. Et puis je m'en fous. Je préfère me concentrer sur autre chose. Me dire qu'un jour, je vais y avoir le droit, à mon bonheur. Quelqu'un qui m'aime et que j'aime, et des enfants à moi qu'on m'arrachera jamais. Je le mérite. Je le mérite. Je le mérite.
Je le mérite...

***
Et j'ai tout fait pour tenter d'avoir ce que je méritais. Même en prison. J'ai eu des petites amies. J'ai flirté, j'ai couché. J'ai tenté de m'accrocher, puis je me suis faite jeter, puis d'autres sont parties et ne sont plus jamais revenues me voir malgré leurs promesses de me rendre visite. Tu parles. Une fois libres, elles en ont profité. Et elles m'ont oubliée. Et même si je comprends un peu, ça m'a quand même brisé le cœur. A chaque fois, j'y ai cru. A chaque fois, je me suis pris la vérité en pleine tronche. Celles qui ont été détenues ici font en sorte de ne plus y mettre les pieds. Quitte à m'abandonner. Je ne suis pas irremplaçable. Et c'est l'un des constats les plus douloureux que j'ai pu faire au cours de ma vie.

Puis j'ai fini par tomber sur Hayden. Et les choses se sont faites avec une évidence déconcertante. J'étais de nouveau amoureuse, pour de vrai. J'étais folle de cette fille. Sans oser en parler de peur de la faire fuir elle aussi, je me voyais déjà devenir sa femme lorsqu'on serait libres. Elle me faisait me sentir aimée et en sécurité. J'étais prête à tout surmonter avec elle. Je me suis teint les cheveux pour lui faire plaisir, parce que je sais que c'est quelque chose qui la fait craquer. Il était rare que je la lâche. Je devenais dingue dès qu'elle levait les yeux sur une autre. Je n'avais d'yeux que pour elle. Et puis...

***
« OH MON DIEU ! OH MON DIEU ! JE VAIS ME MARIER ! C'EST LE PLUS BEAU JOUR DE MA VIE ! »
« Détenue, calme toi immédiatement ou tu prends un rapport. »
« Mais je vais me marier ! »
« Je m'en tartine généreusement les miches avec de la confiture de j'en ai rien à carrer. »

Quel rabat joie, sérieux. Même pas capable de se réjouir un peu. Pour la première fois, j'ai un signe vraiment concret. Je vais avoir une famille. Et ça sera ma toute première famille à moi qui ait toujours vécu en foyer quand j'étais gamine. J'ai toujours rêvé d'en arriver là. Et quand je vais sortir, je vais pouvoir enfiler une magnifique robe et me marier avec la personne que j'aime. Et même si c'est cruel, l'air torturé de Hayden ne gâche même pas joie. J'aime tellement Théo ! Je suis sûre que c'est la femme de ma vie ! Elle a réussi à me détourner de la jolie Talbot. Je m'en suis à peine rendue compte. Mais ses lettres m'ont réconfortée des tas de fois, puis ses visites ont achevé de me rendre totalement dingue d'elle. Théodora a le don de me faire tout oublier. Parfois, quand je pense à elle, j'en arrive même à zapper que je suis en prison. Elle me fait planer. Je l'aime tellement... Je l'aime à un point où parfois ça fait mal. Quand la joie d'être avec elle fait place à la douleur que me provoque son absence. Et dans ces moments, je me sens prisonnière. Plus prisonnière que jamais. Les fins de visites me fendent le cœur et me font pleurer. Parfois, j'aimerais qu'elle soit là. Avec moi.
Car si quand elle est libre, nous sommes séparées. Si elle était là, dans ce petit espace, nous pourrions être libres. Libres d'être ensemble…

***
Ça fait des jours et des jours que j'ai plus de nouvelles d'elle. Il faut croire que le sort a décidé de se jouer de moi encore une fois. Et qu'une autre a décidé de me briser. De me piétiner. Je passe mes journées à pleurer, à me morfondre. Et même au travail, je passe mon temps à renifler, à sangloter. Je sens mon cœur se fendre. J'ai l'impression qu'on m'étrangle. Probablement que j'aurais été tentée de trouver le moyen de me pendre, si Hayden n'était pas présente pour me serrer dans ses bras et me réconforter... Mais évidemment, en toute amitié.
Car si mon chagrin est entier, je ne peux pas m'empêcher de continuer d'espérer...

 cobain.
Revenir en haut Aller en bas
Richard Trenten Chase

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://crimsonday.forumactif.com/

Métier/Etudes : Serveuse
Messages : 18
Points : 105
Date de naissance : 15/09/1995
Age : 22


MessageSujet: Re: AARYA ♦ et dans ce petit espace, nous sommes libres... Mer 23 Aoû - 20:35

PERSONNE DE MA VIE
Je t'aime fort
Revenir en haut Aller en bas
Admin

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Métier/Etudes : Ancienne professeur d'anglais
Messages : 91
Points : 390
Date de naissance : 16/05/1982
Age : 35


MessageSujet: Re: AARYA ♦ et dans ce petit espace, nous sommes libres... Mer 23 Aoû - 21:08

Bienvenue
Bonne rédaction
Si tu as la moindre question, tu connais le chemin jusqu'à ma messagerie !

Pour l'absence, ne t'en fais pas, juste si tu as besoin d'un délai, préviens moi
Revenir en haut Aller en bas
Kenneth Parnel

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Métier/Etudes : Secrétaire dans un cabinet d'avocats
Messages : 45
Points : 230
Date de naissance : 01/09/1993
Age : 24


MessageSujet: Re: AARYA ♦ et dans ce petit espace, nous sommes libres... Mer 23 Aoû - 22:10

THÉO ♦️ PERSONNE DE MA VIE JE T'AIME AUSSI
KIERA ♦️ Merci beaucoup, c'est vrai que je connais particulièrement bien ce chemin Pour l'absence, ne t'en fais pas, je ne manquerais pas de t'envoyer un petit message pour t'avertir si ça dure un peu ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Admin

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Métier/Etudes : Ancienne professeur d'anglais
Messages : 91
Points : 390
Date de naissance : 16/05/1982
Age : 35


MessageSujet: Re: AARYA ♦ et dans ce petit espace, nous sommes libres... Sam 26 Aoû - 10:00

Félicitation
Bienvenue à Litchfield


C'était une fiche de présentation comme je les aime   Longue mais magnifiquement écrite !   j'aime vraiment ta plume, on rentre totalement dans le personnage et c'est vraiment plaisant ! J'ai hâte de voir sa relation avec Théo, sa réaction quand elle va la voir arriver (si j'ai bien compris). J'ai aussi vraiment hâte de RP avec toi ! L'histoire d'Aarya est vraiment triste... J'en suis sûr qu'elle aurait adorable avec cette petite !


Ton dossier est complet détenue ! Prend tes affaires et va à ta cellule. Tu es libre de jouer dans toute la prison, n'oublie pas que la direction de Litchfield analyse tes moindres faits et gestes, sache qu'il n'y a pas de liberté ici. Mais avant de commencer à jouer, pense à remplir entièrement ton profil, c'est plus fun. Si tu veux gagner de l'argent, n'oublie pas de passer demander ton Assignation. Pour avoir des liens avec les autres détenues, poste ta fiche de Liens et répertorie tes RP. Si pour ton personnage, tu as besoin d'une personne importante dans sa vie, n'hésite pas à faire un scénario. En attendant que l'on réponde à tes RP, tu peux aller des jeux et dans le flood. La CB est toujours active sur PY ! Maintenant, amuse toi  
Revenir en haut Aller en bas
Kenneth Parnel

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Métier/Etudes : Secrétaire dans un cabinet d'avocats
Messages : 45
Points : 230
Date de naissance : 01/09/1993
Age : 24


MessageSujet: Re: AARYA ♦ et dans ce petit espace, nous sommes libres... Sam 26 Aoû - 19:20

Merci pour les compliments, ça me touche vraiment
Puis merci pour la validation rapide aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: AARYA ♦ et dans ce petit espace, nous sommes libres...

Revenir en haut Aller en bas
AARYA ♦ et dans ce petit espace, nous sommes libres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoque YOU :: Wasn't born to follow :: You've Got Time :: Va à ta cellule !-
Sauter vers: