En ligne détenues !
 

Partagez|

(kiera) Je prie la terre, de toute ma voix Et toi le ciel, nous oublie pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Admin

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Métier/Etudes : Ancienne professeur d'anglais
Messages : 91
Points : 390
Date de naissance : 16/05/1982
Age : 35


MessageSujet: (kiera) Je prie la terre, de toute ma voix Et toi le ciel, nous oublie pas Mer 23 Aoû - 16:43

Kiera Fisher
 

 
nom: Fisher prénom(s): Kiera date de naissance et âge: 16 mai 1982, elle a 35 ans lieu de naissance et nationalité: New York, Américaine origines: Indienne par sa mère crime: Harcèlement moral et tentative de meurtre durée de la peine: 3 ans je suis là depuis: un an  assignation : Au magasin ancien emploi/études: Ancienne professeur d'anglais en lycée orientation sexuelle: Bisexuelle bien qu'elle n'ait jamais eu de relation avec une femme.  statut matrimonial:Célibataire groupe: Mendoza

 Elle n'était pas le genre de personnes a rentré dans la routine. N'ayant pas de mari, ni d'enfants, elle n'avait pas de tâches à régler le matin. Elle savait qu'elle devait déjeuner, se laver et partir au travail. + Elle a une Harley, elle a passé des années en mangeant et en dépensant le moins possible pour se l'acheter. Aujourd'hui, elle pense qu'elle ait dans le garage de sa maison. + Elle est allergique aux abeilles + Elle n'aime pas la nourriture de la prison, ça la fait vomir, elle se force mais elle est heureuse d'avoir pris l'habitude de ne pas trop manger pendant des années + A son arrivée dans la prison, elle n'appartenait à aucun groupe, son ethnie n'était que très peu représenté alors les latinas l'ont pris avec elles. + Même si elle appartient à un groupe, elle aime être indépendante. + Elle aime faire ses propres actions.

Pseudo sur le net: BloodyWater Prénom: Emily Age: 18 ans Comment as-tu trouver le forum ? : je suis la fondatrice Fréquence de connexion: Tous les jours Comment trouves-tu le forum?:    Inventé ou scénario : Inventé

 cobain.
Revenir en haut Aller en bas
Admin

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Métier/Etudes : Ancienne professeur d'anglais
Messages : 91
Points : 390
Date de naissance : 16/05/1982
Age : 35


MessageSujet: Re: (kiera) Je prie la terre, de toute ma voix Et toi le ciel, nous oublie pas Mer 23 Aoû - 16:44

petite histoire de ma vie
 

 
« On va avoir des problèmes Kiera. On doit arrêter. »
Il l'embrasse sur le front et quitte la chambre. Kiera, elle tombe des nus, elle ne pensait pas qu'après une folle nuit d'amour comme celle-ci il pourrait la quitter. Alors qu'il s'apprête à quitter la maison, elle se lève du lit, attrape une veste qu'elle avait posé sur son bureau quelques jours auparavant, elle le rattrape. Il se retourne sur elle.
« Ne me quitte pas.
-C'est interdit.
-Qu'est-ce qui est interdit ?
-Tout ce qu'on fait, tu es ma professeure. Je suis désolé. »
Il quitte la maison, il fait claquer la porte d'entrée pour faire faire résonner dans son esprit que maintenant elle est seule, qu'elle ne l'aura plus. Elle se met à pleurer, s’accroupit car elle n'a plus la force de se porter. Elle le voulait, elle l'aimait, elle ne veut pas qu'il parte. Pendant longues minutes elle reste à pleurer jusqu'à ce qu'elle se relève, qu'elle se mette à taper dans tout ce qu'elle voit. Elle balance des bibelots de ses membres, elle le regrettera plus tard mais elle s'en fiche. Elle tape dans le miroir, des morceaux de verres se coincent dans sa main, elle pleure toujours plus, avec de la douleur physique maintenant.

Elle a pleuré tout le week-end, l'appelant souvent, lui demandant de revenir. Elle a besoin de lui mais jamais elle n'a vu son visage repassé la porte de chez elle. Le lundi matin, toujours la main entourée d'une bande, elle retourne en cours. Elle retrouve sa première classe avec lesquels elle fait un cours à peu près cohérent. Son cerveau n'est plus relié à ce qu'elle dit mais il pense toujours à celui qu'elle aime. Peut-être que ses élèves se rendent compte que quelque chose ne va pas mais elle n'y prête pas attention. Elle se dit que plus l'heure passe vite, plus vite elle va le retrouver, il est dans son deuxième cours. Elle fait partir sa première classe un peu avant la sonnerie et elle attend. Elle attend de le revoir. Quand il passe la porte de la salle, elle a son coeur qui bat plus vite, lui évite son regard. Elle est à son bureau, le temps que tous les élèves arrivent, elle prépare son cours, elle sait qu'elle leur fera un devoir d'une dizaine de minutes avant la fin du cours. Elle relève la tête vers lui, c'est toujours plaisant pour elle de le voir. Mais ce qu'elle voit à et instant ne lui plaît pas, pas du tout. Sa voisine de classe le touche, caresse doucement son bras. Elle sent l'énervement monter en elle. Il lève le regard vers elle, elle baisse le sien. Puis elle continue de jeter des coups d'oeil vers eux, elle les vois toujours aussi proche, collé, leurs chaises proches. Elle pensait qu'elle allait être forte, qu'elle allait passé à autre chose tout comme lui mais non. En plein milieu du cours, elle prend ses affaires et quitte sa classe laissant ses élèves dans l'incompréhension.

Pendant toute cette journée, elle a été seule, ne voulant pas parler à ses collègues, cogitant dans ses mauvais esprits. Elle le retrouvera, elle la retrouvera et elle leur fera payer ce qu'elle a vu ce matin. Elle connaît son emploi du temps par coeur, elle l'attendait d'habitude, ce soir il passera devant elle et ne prêtera pas attention à lui. Oui, c'est ce qui se passe et ça lui brise le coeur. Elle le suit, elle le rattrape quelques rues plus tard.
« Kiera, laisse moi.
-Tu n'as pas le droit, tu ne peux pas coucher avec moi un vendredi soir et avoir une autre petite amie le lundi. Est-ce que tu jouais avec moi ?
-Non, je me suis fait une raison.
-On peut être plus fort que ça, je te le promet, dans quelques mois tu auras finis les cours et on pourra être heureux.
-On ne pourra pas être heureux ensemble, regarde toi. »
Elle s'arrête tandis que lui continue son chemin. Elle lui crie.
« Tu auras des problèmes.
-Qu'est-ce que tu vas me faire ? Du mal, tu n'arrives même pas à écraser une araignée. »
Elle le défis du regard mais il s'en fiche, il la laisse en plan.

Pendant plusieurs semaines, cette fille, elle l'a appelé, elle lui a envoyé des lettres lui disant d'arrêter son histoire avec Ugo. Un corbeau, c'est comme ça qu'elle se fait voir. Mais rien n'y fait, elle ne lâche pas Ugo, elle les voit au self main dans la main, quand il la voit, il embrasse l'autre fille pour lui faire encore plus de mal ou juste pour lui faire comprendre que c'est fini. Les semaines passent et rien ne change, elle pensait que ses sentiments allaient disparaître mais rien, elle l'aime toujours plus. Souvent elle est allée le voir pour qu'il revienne avec elle et à chaque fois il lui a mal parlé, au début il était calme avec elle mais sa patience a eu des limites. Ce soir, elle attend, comme si il va venir avec elle, alors que non, il passe devant elle sans tourner le regard vers elle. Elle le voit avec sa nouvelle petite amie, celle qu'elle déteste depuis ces dernières semaines. Kiera monte en route et doucement, sans se faire remarquer, elle les suit. Elle les voit rentrer dans une maison, il n'y a aucune voiture devant la maison, ils doivent être seule. Elle remet le moteur en route et part. Elle n'agit plus avec sa propre conscience car elle n'aurait jamais fait ça. Elle descend chez elle, attrape un couteau et reprend la route. Elle revient à la maison de celui qu'elle aime. Elle descend de voiture, elle va sonner à la porte. C'est celle qu'elle veut qui lui ouvre la porte.
« Encore vous. Laissez nous !»
Kiera lui attrape le visage et la plaque contre le mur pour lui montrer son couteau. L'autre veut crier mais la main de Kiera l'empêche de faire ça. Leurs visages sont proches.
« Tu cries, j'enfonce ce couteau dans ta gorge. »
Elle acquiesce de la tête. Le couteau contre la gorge, elle ne sait pas ce qui la retient d'appuyer. Elle enfonce légèrement pour une première coulée de sang. Elle ne sait pas ce qu'elle veut, elle le veut juste lui et elle se rend compte que ce n'est pas la meilleure façon de faire. Elle entend des pas dans les escaliers, elle prend la fille contre elle et se retourne vers Ugo qui entre dans la pièce. Il lui crie d'arriver ce qu'elle fait, plus il lui crie dessus, plus elle appuie la lame du couteau contre la peau de la copine.
« Kiera, je n'aimerais pas appeler les policiers.
-Dis moi que tu m'aimes, que tu ne l'aimes pas elle, que tu vas revenir avec moi.
-Tu sais qu'on ne peut pas.
-On le peut ! »
A force de crier, les voisins se sont douté de quelque chose, que quelque chose n'allait pas, une famille normalement si silencieuse qui crie, sur une voix d'une inconnue. La police a débarqué quelques minutes après. Elle a lâché la fille, le couteau, on la plaquais contre le sol pour ne plus qu'elle bouge, on l'a fouillé pour savoir si elle n'avait rien d'autre sur elle.

Trois ans de prison, pour harcèlement moral à cause des lettres et pour tentative de meurtre. Ca lui a fait de la peine de ne plus pouvoir le revoir, de savoir qu'il va continuer à être avec l'autre et qu'il ne l'aimera plus. Le début en prison a été compliqué, accepté par personne, c'est difficile d'être la nouvelle. Elle a d'abord travailler pour l'entretien de la prison, le pire travail qu'on peut avoir, celui que l'on donne à tous les nouveaux. Rapidement elle a fait connaissance d'une hispanique, Mariah, rapidement elle s'est bien entendue avec elle. Kiera, n'ayant pas de groupe d'origine, elle est devenue une hispanique. Même si certaines des hispaniques n'acceptent pas sa venue dans le groupe car elle n'est pas comme elles, Kiera ne se laisse pas faire, essayer de trous sa place.

 cobain.
Revenir en haut Aller en bas
(kiera) Je prie la terre, de toute ma voix Et toi le ciel, nous oublie pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Kaelou
» le plus grand tremblement de terre au Japon depuis 140 ans
» Wok pommes de terre courgettes
» Michel Honaker - Terre Noire
» Présentation de la manufacture de pipes en terre Scouflaire à Onnaing (Nord) et mes trois dernières...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoque YOU :: Wasn't born to follow :: You've Got Time :: Va à ta cellule !-
Sauter vers: